Un service de GéoRezo

Archives par auteur » marci

Site El Géo Paso : statistiques dynamiques sur l’emploi en géomatique

Après une période d’interruption  du service, nous sommes heureux de vous annoncer la remise en ligne du site El Géo Paso sur lequel nous vous proposons de consulter des statistiques dynamiques sur l’emploi en géomatique. Les séries temporelles de données analysées concernent les offres d’emploi et de stage, modérées et publiées depuis 2007, sur votre portail GeoRezo.net soit plus de 20 200 offres.

Il est possible de visualiser plusieurs représentations graphiques : effectifs et répartition par année, par type de contrats et territoires géographiques… Le menu Archives permet quant à lui de faire des recherches multicritères dans la base de données : interrogation possible par période de publication, type de contrat, lieu, technologies ou mots clés de votre choix dans les entêtes et contenus des offres.

D’autres possibilités geostatistiques, notamment la partie cartographique, sont en cours de développement et viendront enrichir le site au fur et à mesure.
image El Géo Paso 04-2020

Depuis 2007, nous constatons un accroissement très net des offres publiées sur notre portail communautaire (1 000 offres en 2007, 2 380 offres en 2019) avec une moyenne annuelle d’environ 1 500 offres publiées sur les 13 dernières années.

Les principales tendances observées sont les suivantes :

  • une hausse progressive des offres d’emploi en intérim et en alternance surtout depuis l’année 2016.
  • une part d’offres de stage assez stable au cours de la période (300 offres de stage publiées en moyenne par année). Celles-ci représentent 20% entre 2007 et 2019.
  • les offres en CDI présentent une courbe en dents de scie avec de fortes fluctuations entre les années (240 en 2009 et 686 en 2010…). Celles-ci représentent 30% des offres entre 2007 et 2019.
  • les offres en CDD étaient globalement stables entre 2007 et 2015 (une moyenne de 220 offres par année). Une forte hausse a été observée à partir de 2016 et elles représentent 18% des offres entre 2007 et 2019.

Les départements qui recrutent le plus se situent en région parisienne, dans l’ouest et le sud de la France métropolitaine. Le top 5 des pays étrangers qui utilisent les services du portail pour recruter sont le Canada, la Suisse, la Belgique, le Maroc et l’Algérie.

———————————————————————————————————————————————————————————-

Ce site est le fruit d’un partenariat fructueux, démarré en 2013, entre l’association GeoRezo et GeoTribu  et un investissement bénévole important de Julien Moura et Pierre Vernier ainsi que de toute l’équipe en charge de la modération du forum JOB de GeoRezo. Il s’inscrit dans la « Démarche Métiers » menée en partenariat avec l’association Afigéo depuis 2002.


Questionnaire : les SIG et vous !

Il est encore temps de participer à l’enquête « les SIG et vous » lancée dans le cadre d’une thèse de doctorat en Géographie qui s’intéresse aux pratiques des utilisateurs de logiciels SIG et aux usages des Système d’Information Géographique.

Pour participer : https://www.geomatique.fr/lessigetvous/

Il sera intéressant de croiser certaines tendances avec les résultats obtenus avec la dernière enquête sur les métiers de la géomatique et des SIG menée en 2013 en partenariat avec GeoRezo/Afigeo/Magis.

 


L’ONISEP se met au SIG et à l’Open Data !

Des fonctionnalités améliorant la datavisualisation sous forme de cartes de la plateforme open data de l’ONISEP sont précisées ici.

Nous vous invitons à lire cet article « Fonctionnalités cartographiques de la plateforme Onisep open data », via opendata.onisep.fr, le site d’open data de l’Onisep.

A voir également :

 

 


4 au 6 octobre -FIG de Saint-Dié-des-Vosges / Salon Géo-Numérique

FIG2019-SalonGeonum2

L’AFIGÉO, partenaire organisateur
du Salon Géo-numérique du FIG 2019,
vous invite à participer à cette édition inédite !

Le Festival International de Géographie (FIG) 2019 se tiendra du 4 au 6 octobre à Saint-Dié-des-Vosges. Il portera sur le thème des Migrations avec, pour région invitée, Les Caraïbes. Pour cette 30e édition, l’historique Salon Géomatique fait peau neuve et devient le « Salon Géo-numérique ». Au sein du vaste espace François Mitterrand, il invitera le visiteur à aller à la rencontre de la géographie et des nouvelles technologies.

Toutes les informations sur cet événement « Géo-numérique » ici.

A noter, une conférence de Pierre Bazile (Afigéo) et P. Larinier (Eurometro de Strasbourg) intitulée « Vis ma vie de Géomaticien » le vendredi 4 octobre à 16h00

Bandeau-exposant-05092019


Géomatique, géomaticiennes et géomaticiens de demain…

Secteur en pleine évolution technique, la géomatique doit en permanence se réinventer, ce qui ne va pas sans conséquences sur les postes, les métiers et les organisations. Un atelier participatif a permis à chacun d’exprimer son vécu et ses attentes lors des GeoDataDays 2019.

Résultat de recherche d'images pour "Géomatique, géomaticiennes et géomaticiens de demain"

Combien de pattes au géomaticien ?

Accéder à l’article « Géomatique, géomaticiennes et géomaticiens de demain » paru dans La news hebdo DECRYPTAGEO du 23 juillet 2019

Liens vers les ressources de l’édition des GeoDataDays 2019

 


Géomaticien : un job de demain selon « Pour l’Eco » – Décembre 2018

Pour L’Éco, le « nouveau média 100 % éco. créé avec des enseignants, pour les enseignants, leurs élèves et tous ceux qui veulent comprendre l’économie » zoome sur le métier de géomaticien…

Dans sa rubrique « Les jobs de demain » (Pour L’Éco n°4, décembre 2018), Pour L’Éco présente les grandes lignes du métier de géomaticien (les qualités requises, les tâches à réaliser, les caractéristiques du métier…)

Pour accéder à l’article, aller sur le site de l’AFIGEO.

—————————————–

Vous pouvez réagir, contribuer et débattre sur cet article à la suite du message posté sur le forum GeoFormations.

 

 


Innovation technologique et évolution des compétences : quelle identité professionnelle pour les géomaticiens ?

L’évolution technologique que vit la géomatique s’accompagne d’un triple questionnement :

– Quel est l’impact de l’innovation sur les besoins de compétences ?

–  Comment appréhender les compétences géomatiques dans ce contexte ?

– Quelle identité professionnelle pour les géomaticiens ?

Deux perspectives parmi d’autres (données images spatiales d’une part, développement des « smart cities » et intelligence territoriale d’autre part) ont été abordées dans deux ateliers de la Conférence francophone de l’information géographique organisée par l’AFIGEO en septembre 2017 à Strasbourg.

Le développement de l’imagerie

L’important développement des capacités d’observation spatiale (mais aussi terrestre) s’accompagne d’un changement de paradigme, en passant d’une logique d’infrastructures publiques à un domaine beaucoup plus ouvert, où les acteurs de l’économie numérique jouent un rôle important. Cette évolution induit la mise à disposition de volumes de données grandissants, permettant de suivre de plus en plus finement – dans l’espace et le temps – les évolutions des territoires et les interactions des activités qui s’y déroulent.

Ce développement s’accompagne de la nécessité de financer les données en amont et du besoin grandissant de mutualiser les acquisitions pour des usages multiples ainsi que d’assurer le développement et le transfert de méthodes vers les opérateurs et les utilisateurs.

Ce nouveau paysage fait émerger de nouveaux besoins en compétences techniques (en traitement du signal et d’images), pour la manipulation et l’analyse des données, nécessairement hybridées avec une expertise thématique de plus en plus pointue. Parallèlement, la gestion et la qualification des ces volumes très importants de données requièrent des compétences spécifiques, pour les analystes et prestataires de traitement mais aussi pour les utilisateurs des services proposés.

Villes et territoires intelligents

La ville intelligente repose bien sûr, selon une approche technique, sur le développement des infrastructures numériques et des services urbains  mais elle intègre aussi une approche sociale, citoyenne où l’ « intelligence territoriale » contribue à la modernisation des services publics avec l’e-administration, la dématérialisation, la démocratie locale…

Les connaissances traditionnelles du géomaticien sont essentielles pour garantir et évaluer la qualité des données. Mais il devra demain aussi d’une part développer de nouvelles compétences pour automatiser ces processus et d’autre part comprendre leurs usages et fournir les conseils adéquats.

Plutôt que de faire du « géocentrisme » et d’isoler la géomatique du reste du numérique, il faut ainsi « géomatiser » des métiers proches de la décision et coopérant avec les géomaticiens : faire émerger de nouveaux profils (Data scientist & spécialiste des données territoriales, par exemple) mais aussi rendre la géomatique visible et reconnue en montrant son importance stratégique dans les Systèmes d’Information et sa place dans les projets transversaux complexes (multithématiques / multicompétences). La géomatique doit intégrer une capacité à communiquer, à créer de la valeur et à partager une vision d’architecte de ses outils, à se développer dans les organismes et les entreprises.

Dans ces deux cas, on le voit, le développement et l’innovation technologique s’accompagnent, au-delà de la démultiplication des applications et des usages, d’une révolution dans l’articulation et l’intégration technologiques qui interpellent les compétences et le rôle des géomaticiens dans ces dispositifs.

Les compétences requises étant impactées à la fois dans leur contenu technologique et dans leur intégration aux usages et aux différents métiers, les profils de poste proposés et les offres de formation évoluent  eux aussi. Il y a là un enjeu collectif pour la communauté géomatique et cela constitue pour le pôle Formation-Recherche de l’AFIGEO un chantier de réflexion important au travers de groupes de travail ouverts par domaines-métiers dont l’objectif est de préciser, dans une démarche globale coordonnée, ces corpus de compétences par domaine professionnel.

Article rédigé par le comité d’animation du Blog.

—————————————–

Vous pouvez réagir, contribuer et débattre sur cet article à la suite du message posté sur le forum GeoFormations.


DécryptaGéo et l’AFIGEO lancent les rencontres géonumériques nationales

GeoDataDays2018
DécryptaGéo et l’AFIGEO lancent les rencontres géonumériques nationales.
Les GéoDataDays 2018 sont le premier événement national de référence indépendant autour de la géographie numérique, du mardi 3 juillet (9h) au mercredi 4 juillet (17h) au Carré des Docks (Le Havre, Normandie).
Consultez le programme !

Les GéoDataDays 2018 s’articuleront entre…

  • 2 grands débats sur des sujets stratégiques : les données souveraines, la production de données décentralisée et mutualisée
  • 2 grands thèmes : les territoires intelligents, l’Eau et le littoral
  • 3 grands défis : l’Internet des objets, la mobilité et les véhicules autonomes, l’intelligence artificielle…
  • 3 ateliers pratiques : l’occupation du sol, le PCRS, adresse et documents d’urbanisme
  • des ateliers sponsors
  • 1 festival de Géo-innovations
  • 1 espace exposant pour promouvoir les entreprises de la géomatique
  • des animations pour favoriser le networking…

Géomaticien : vous êtes Riche…par Florian Delahaye (Geomatick)

Un billet valorisant le métier de Géomaticien et qui insiste sur les axes sur lesquels nous devons persévérer pour augmenter la reconnaissance de nos compétences et services rendus….

Sources : https://www.geomatick.com

 


Le géomaticien arrive sur le marché du travail…

Un article sur le métier de géomaticien a été publié dans Le Monde numérique du 4 janvier 2018.

Urbanisme, météo, transports, santé sont les terrains de jeux de ce nouveau métier construit sur un tiers de géographie et deux tiers d’informatique…

Accéder à l’article


- Faire un don - Contact - Mentions légales -