Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considèrerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'ai compris ! ou En savoir plus !.
Le blog

Dossier : analyse des offres d’emploi publiées sur GeoRezo

La liste JOB du portail GeoRezo.net propose à la communauté géomatique un espace de publication d’offres d’emploi et de stages couvrant toute la diversité de ses métiers. A leur réception, les offres sont vérifiées (respect de la législation du travail notamment), validées puis publiées par les modérateurs. Ce travail de qualification fait de cet espace un lieu apprécié à la fois par les recruteurs et les personnes en recherche d’emploi.
Nous vous proposons aujourd’hui une analyse portant sur les 3083 offres publiées ces 3 dernières années :

  • 1003 en 2007
  • 1061 en 2008
  • et 1019 en 2009

Ces 3000 offres d’emploi n’ont certes pas un caractère exhaustif. Cette analyse permet cependant de brosser un portrait sinon réaliste, du moins représentatif du marché du travail actuel.

Pour en savoir plus sur l’espace Emploi/Job/CV du GeoRezo, vous pouvez consulter ici les détails du service le plus visité du site !

CDI, CDD, Stages : un trio homogène sur la période…

Commentaires :

  • Plus de 50 % des offres sont concernées par des contrats de type CDI et CDD (28 % de CDI contre 25,5 % de CDD),
  • Les offres de stage représentent un quart des offres publiées (une part relativement importante qui s’explique par le fait que le site GeoRezo est quasiment le seul à publier ce type d’offres dans le domaine de la géomatique),
  • Les offres dans la fonction publique (majoritairement territoriale) représentent plus de 11 % des offres.

nb : un certain nombre d’offres cataloguées en CDD concernent également la fonction publique.

…mais une prépondérance des stages au détriment des CDI qui se dessine.

Commentaires :

La répartition par type de contrat est relativement équivalente entre les trois années.
On remarque cependant une augmentation des offres de stage sur les 3 années (+ 69 offres entre 2007 et 2009).

Une précarité conjoncturelle ?

La crise économique a certainement un impact sur les recrutements. Des tendances d’embauches à titre précaire se dessinent :

  • une baisse marquée en 2009 des offres en CDI (100 offres en moins qu’en 2008)
  • une baisse en 2009 des offres d’emplois dans la fonction publique (37 offres en moins qu’en 2008),
  • une augmentation relative des offres d’emplois en intérim sur les 3 années.

Des disparités territoriales…à la « fracture géomatique »

Commentaires :

La région Ile de France arrive largement en tête des régions les plus pourvues en offres d’emplois et de stages publiées sur la liste (30,8 % des offres de France métropolitaine), suivie de Rhône-Alpes (avec 10,5 %) et de PACA (avec 8,3 %).
Arrivent ensuite Pays de la Loire (avec 5,9 %), Languedoc-Roussillon (5,7 %), Midi-Pyrénées (avec 5,6 %), Bretagne (avec 4,7 %) et Aquitaine (avec 4,2 %).

Un constat identique au niveau départemental

Le département de Paris (75) arrive en tête des départements les plus pourvues en offres d’emplois et de stages publiées sur la liste (11,7 % des offres de France métropolitaine). Arrivent ensuite les Hauts de Seine, la Haute Garonne, l’Hérault, la Loire Atlantique, le Rhône, les Bouches du Rhône, le Val de Marne, les Alpes Maritimes, le Nord, la Savoie, le Finistère, la Seine et Marne et les Yvelines (2 %).

Y aurait-il une « fracture géomatique » ?

Les disparités régionales, voire départementales sont bien sûr liées aux différences de densités de population sur le territoire national.

Mais l’information géographique est un des facteur-clés de l’aménagement du territoire. Les disparités territoriales en matière d’offres d’emploi sont symptomatiques des difficultés à mettre en œuvre de manière homogène des politiques d’aménagement nationales.

Les plate-formes régionales sont-elles le moteur du développement de l’information géographique ?

Les initiatives régionales pour fédérer et mutualiser les acteurs de l’information géographique peuvent être un facteur de développement des SIG : hormis la région Ile de France (qui bénéficie d’une dynamique économique singulière), la région PACA, et plus récemment la Bretagne et les Pays de Loire, semblent bénéficier des effets d’entrainement induits par l’existence de plate-formes ou dynamiques régionales en information géographique.

Sig, cartographie, géomaticien, informatique…les maîtres-mots de nos métiers

Commentaires :

Si les entêtes des offres ne renseignent pas complètement sur le contenu du profil recherché ou les missions demandées, leur analyse donne, tout de même, des indications et tendances intéressantes.

  • 33,3 % des offres contiennent dans leur intitulé le terme “SIG” (soit 1028 offres concernées).
  • 13,3 % des offres contiennent dans leur intitulé les termes de “cartographe” ou “cartographie” avec une tendance à l’augmentation de 2007 à 2009.
  • 10 % des offres contiennent dans leur intitulé les termes de “géomaticien” ou “géomatique” avec une tendance à l’augmentation de 2007 à 2009.

Ces éléments de contenu confirment-ils que nos métiers sont principalement et clairement identifiés par les termes “SIG”, “cartographe” et “géomaticien” ?

Le mot « informatique », utilisé dans les entêtes des annonces, arrive en quatrième position (après les mots « SIG », « cartographe » et géomaticien »), mais certaines compétences informatiques (développement) sont de plus  en plus recherchées.

Le géomaticien serait-il un mouton à 5 pattes, ou pluri-disciplinaire ?

PS : Il aurait été, bien évidemment, beaucoup plus logique et pertinent de travailler sur le contenu des offres (activités et compétences demandées) mais notre base de données actuelle ne permet pas de le faire facilement.

Les métadonnées n’ Inspirent pas les recruteurs…

Commentaires
Si les offres qui sont cataloguées dans leurs entêtes par le terme “métadonnées” sont majoritairement des stages, les offres identifiées par les termes “géomètre et topographie” sont plutôt dominées par des contrats en CDI.

Le « webmapping » est un critère de recrutement important qui tend à montrer les intentions de diffusion de l’information géographique à de larges publics.

Le terme « bdd » (base de données), est plus généralement associé aux offres (50%) pour recruter… des stagiaires !

Les employeurs n’auraient-ils pas encore pris conscience que, outre les applications-métiers, l’analyse…, le stockage et la structuration de l’information géographique constituent un enjeu fondamental pour pérenniser et consolider les données collectées…et permettre leur exploitation et leur diffusion ?

A l’heure actuelle, l’inventaire et le catalogage des données, tâches importantes de gestion quotidienne, ne sont pas  considérées comme des compétences spécifiques des métiers de la géomatique et ne permettent pas de prétendre à un emploi stable.

L’analyse de ces trois années de publication d’offres d’emplois sur GeoRezo mérite d’être approfondie.
Pour poursuivre la lecture plus en détail, consultez le dossier complet dans le wiki de GeoRezo.
…et à vos commentaires !

Sources :

 

4 Réponse


  1. Merci pour ce billet présentant les résultats de l’analyse effectuée sur les offres d’emploi et de de stage en géomatique (sensu largo) sur le liste Job de Georezo.
    Il y a un peu plus d’un an, nous avions nous-même tenté un exercice en partie comparable, en nous interrogeant sur le fait de savoir si la géomatique était un métier d’avenir. Cette micro-évaluation était bien plus limitée et ne portait que sur les seules offres du mois de décembre 2008 de la même liste Job de Georezo (http://media.baliz-geospatial.com/fr/blogue/la-géomatique-est-elle-vraiment-un-métier-d039avenir-en-france).
    En comparant ces deux études, à un an d’intervalle, même si leurs principes ne sont pas strictement identiques, il est troublant de constater que les résultats en sont finalement peu éloignés et convergent aussi avec les deux enquêtes réalisées en 2003 et 2005 par l’AFIGEO, le CNIG et Georezo.
    Depuis un an, la fameuse « crise » a, semble-t-il, permis à certains « offreurs » d’emploi ou de stage de faire preuve d’une fébrilité croissante envers la communauté géomatique.
    La reconnaissance du secteur professionnel et des métiers de la géomatique dispose encore d’une grande marge de progrès quant à sa reconnaissance, alors même que la géomatique s’immisce de plus en plus dans notre quotidien et dans de plus en plus de domaines d’application et de métiers.
    Le jour où la géomatique permettra aux grands établissements bancaires de dégager des profits comme le fait la spéculation sur les places boursières, les géomaticiens deviendront reconnus, chassés (et peut-être payés?) comme des traders… Mais j’ai la vague impression que « ce n’est pas demain la veille ».


  2. Bravo pour cette excellente initiative.
    Enquête très instructive.
    Merci.


  3. Bonjour,
    bravo pour le travail effectué, c’est très intéressant.
    Cependant, il est dommage que les cartes faites ne soient pas très lisibles. En respectant les règles de sémiologie graphique (cercles proportionnels notamment), elles auraient été plus claires.
    Désolé d’émettre une critique d’autant que le travail fait est remarquable mais, en tant que géomaticien, je n’ai pas pu m’en empêcher.


  4. Bonjour,
    bravo pour le travail effectué, c’est très intéressant.et pour les résultats de l’analyse effectuée sur les offres d’emploi et de de stage en géomatique

2 rétroliens


Fatal error: Call to undefined function error() in /var/www/html/web/forum/include/cache.php on line 175