1. Introduction

Ce document est le deuxième d’une série de trois articles consacrés à GML.

Le premier, intitulé « Pourquoi utiliser GML ? » présentait les caractéristiques de ce format et ses capacités de validation.

Le présent article décrit de manière plus détaillée les étapes de conception d’un format GML intégrant des contraintes. Ce sont ces contraintes qui vont permettre d’assurer la qualité de l’échange de données et qui constituent une grande partie de l’intérêt de ce format.

Nous commencerons par revenir sur les notions de schémas et de validation XML avant de décrire leur application à la création d’un exemple de format GML (« BIG ») permettant la représentation d’un modèle de données complexe.

Au delà des aspects purement techniques de l’écriture d’un schéma d’application XSD, nous discuterons pour terminer des enjeux liés aux différents types de modélisation des données.

Continue reading »

Tagged with: